Skip to content

Kinésiologie : une pratique psychocorporelle efficace

2 / 05 / 2022
iStock-1198252595

Que ce soit pour soulager le stress ou apprivoiser de grandes souffrances émotionnelles, les professionnels de la kinésiologie mettent en œuvre leur savoir-faire. Grâce à son approche par le mouvement, ce type de pratique de soins non-conventionnelles parvient à rééquilibrer l’être humain dans sa globalité et à lui apporter apaisement et sérénité. Laissez-nous vous en dire plus sur cette pratique psychocorporelle et son efficacité.

 

Qu’est-ce qu’une thérapie psychocorporelle ?

A l’origine de la thérapie psychocorporelle

Tout démarre en 1930, suite aux découvertes du médecin psychiatre autrichien Wilhelm Reich, un ancien élève du Docteur Sigmund Freud. En effet, W.Reich remarque que lorsqu’on vit une expérience émotionnelle traumatique, cela a un impact physique direct, notamment sous forme de contractions musculaires. C’est ce qu’il appelle la « cuirasse musculaire somatique ».

Grâce à son travail quotidien auprès de ses patients, il est le premier professionnel de santé mentale à mettre en évidence un lien fort entre l’histoire d’un individu et certaines pathologies qu’il développe au cours du temps.

Les principes fondamentaux de la thérapie psycho-corporelle

Notre psychanalyste Austro-Hongrois pose des bases simples à sa théorie : il est possible d’apaiser les maux de l’esprit et libérer nos émotions enfouies en profondeur grâce à un travail thérapeutique sur le corps. C’est la thérapie pyscho-corporelle.

D’après le Dr Reich, lorsqu’on refoule une émotion douloureuse plutôt que de la ressentir pour l’évacuer, elle se fige dans une zone du corps humain et entraine une rigidification des muscles. Un mécanisme de défense totalement inconscient.

L’un des principes fondamentaux de la thérapie psychocorporelle est le « corps conscience », ou « bodymind » en version originale. Le corps enregistrerait le vécu personnel, mais aussi l’héritage familial pour en garder une mémoire vivante.

Un lien indissociable existe donc entre le corps et l’esprit. De la posture, aux douleurs ressenties en passant même par le caractère et l’humeur, tous ces éléments sont influencés par les événements traumatiques divers vécus par le passé, voire même les angoisses quant à l’avenir.

La thérapie psychocorporelle ou psychothérapie corporelle part du principe que le corps a son propre langage. Des techniques de médiation corporelle sont ainsi efficaces pour communiquer avec lui.

 

De l’approche psychocorporelle à la kinésiologie

Des objectifs communs

Si elles ne sont pas originaires du même continent ou de la même décennie, on remarque de nombreuses similarités entre la thérapie psychocorporelle et la kinésiologie. Cette dernière est une pratique développée par George Goodheart à la fin des années 1960, au cœur des Etats-Unis.

Le Syndicat National des Kinésiologues définit d’ailleurs ce type de soin comme une pratique professionnelle destinée à favoriser un état de bien-être physique, mental, relationnel, émotionnel et énergétique.

Ces différentes pratiques visent à faire le lien entre les émotions et le corps. Les réponses recherchées ne sont pas trouvées grâce à une approche psychologique classique de verbalisation. Ce sont ici les mouvements qui permettent de déverrouiller les blocages et de retrouver un équilibre énergétique.

Les techniques de la kinésiologie en matière de bienfaits psycho-corporels

Si la thérapie psychocorporelle dispose de méthodes validées scientifiquement, la kinésiologie, elle, ne repose sur aucun fodnement scientifique et demeure non-reconnue en France tout comme la bioénergie, la végétothérapie, la Gestalt-thérapie ou encore l’intégration posturale psychothérapeutique.

Les praticiens spécialisés en pratiques psychocorporelles utilisent notamment des techniques corporelles empruntées aux sports bien-être comme le yoga, le tai-chi, le shiatsu ou encore la relaxation et le massage.

On peut donc considérer que la kinésiologie suit les mêmes traces en proposant aux personnes souffrantes, des soins adaptés à leurs objectifs et leur état de santé physique.

En revanche, l’une des spécificités de la kinésiologie repose notamment sur la mise en place d’un test musculaire afin de déterminer les éventuelles faiblesses ou sur-tensions au niveau de la tonicité des muscles.

C’est grâce à ce test que le kinésiologue propose ensuite un travail corporel personnalisé. La kinésiologie, ou science du mouvement, utilise différentes techniques et approches corporelles issues des pratiques de soins non-conventionnelles telles que la médecine traditionnelle chinoise, la chiropractie, l’acupuncture, l’ostéopathie …

Les grands noms de la kinésiologie comme George Goodheart, John Thie, Daniel Whiteside, Gordon Stokes ou encore Candace Callaway ont peu à peu approfondi des techniques de kinésiologie spécifiques afin de proposer un processus complet et adapté à tous les individus.

Le Touch for Health

Considérée comme la technique de kinésiologie par excellence, le Touch for Health (« Santé par le Toucher » utilise les manipulations corporelles pour apporter un mieux-être physique et améliorer le potentiel physique et mental de la personne venue en séance. Une telle séance de kinésiologie ne relève ni de la thérapie ni de la pratique médicale. La kinésologie ne se substitue pas à un suivi médical.

Le Brain Gym

Le Brain Gym ou Education Kinesthésique est une méthode éducative plaçant le ressenti corporel et le mouvement au centre des fonctions cérébrales et psychiques. Cette pratique individuelle a été développée par le Dr Dennison et a pour but de favoriser l’apprentissage et de pallier certaines difficultés de concentration, de mémorisation … Pour cela, une vingtaine d’exercices physiques peuvent être suivis lors des séances de kinésiologie.

Le Three in One Concept

La technique Three in One Concept est elle aussi une pratique psychocorporelle efficace, car elle permet aux individus de se libérer de leur stress émotionnel. Débarrassés de cette barrière, chaque personne peut aller vers une meilleure connaissance de soi. Cela est d’une grande aide dans la prise de décision et l’atteinte des objectifs personnels.

Nota Bene : le kinésiologue n’établit ni diagnostic, ni traitement, ni pronostic, ni prescription médicale, ni régime alimentaire, ne fait aucune prescription médicale et ne demande jamais d’interrompre un traitement médical.

 

Vous avez aimé ? Partagez l’article

Plus d’actualités

Quels sont les grands principes de la kinésiologie ?
Est-ce que la kinésiologie est remboursée ?
Pourquoi aller voir un kinésiologue ?

Vous souhaitez que nous parlions
d’un sujet ?

Rappelez moi
+
Rappelez moi!