Skip to content

Edu-kinésiologie : la gestion émotionnelle et l’apprentissage par le mouvement

13 / 04 / 2022
braingym

La kinésiologie est une démarche holistique qui s’appuie sur une relation d’aide entre le praticien et le visiteur. Si les thérapies et pratiques de soins non conventionnelles sont vastes, la kinésiologie et plus précisément l’édu-kinésiologie se concentre sur la notion de bien-être et d’optimisation des capacités d’apprentissage et de gestion des émotions grâce à la science du mouvement corporel. Laissez-nous vous présenter plus en détail les objectifs de l’édu-kinésiologie et son public cible.

 

Qu’est-ce que l’édu-kinésiologie ?

L’édu-kinésiologie ou « éducation kinesthésique » est une branche de la kinésiologie qui se base sur une approche corporelle prenant en compte l’aspect psycho-émotionnel.

En effet, derrière un mal physique ou des difficultés mentales ou sociales, se cachent souvent des blocages d’ordre émotionnels ou énergétiques.

La spécificité de la kinésiologie provient de la manière dont cette pratique douce cherche à comprendre la source même du problème. Puis, à utiliser le mouvement pour corriger les dysfonctionnements et optimiser son plein potentiel afin de mener au mieux-être.

C’est sur ces fondements que le Dr Dennison a inventé l’édu-kinésiologie dans les années 1980. Docteur en Sciences de l’Education, Paul Dennison fut inspiré par sa femme Gail, danseuse. En rapprochant la kinésiologie et l’éducation, il cherchait à mettre en place un équilibre physique, émotionnel et mental extrêmement favorable à l’apprentissage. Le tout, simplement par le biais de mouvements, d’activités physiques simples, ludiques, voire artistiques.

Les objectifs de l’édu-kinésiologie

Le déroulement d’une séance de kinésiologie éducative est simple. Durant 30 minutes à une heure, le praticien professionnel commence par réaliser un test musculaire afin de déceler les éventuels blocages émotionnels et énergétiques dans l’ensemble du corps.

S’en suit alors une série d’exercices physiques sous la supervision du kinésiologue afin d’aider la personne à atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés. Les différentes techniques douces employées en Edu-K visent à équilibrer l’être physique pour qu’il puisse s’améliorer sur différents plans :

  • L’apprentissage et le goût d’apprendre de nouvelles choses
  • La communication avec les autres, mais aussi avec soi-même
  • La concentration, quel que soit l’environnement ou l’état émotionnel
  • Le repérage spatio-temporel
  • Le dynamisme
  • L’organisation
  • L’adaptation aux situations les plus inattendues
  • La détente et le lâcher-prise après l’effort intellectuel

L’édu-kinésiologie est une approche globale mêlant le corps et l’esprit. Certaines manœuvres réflexes ont pour objectif de renforcer le tonus musculaire.

D’autres exercices d’équilibration permettent eux, de dénouer les tensions ou de reconnecter les deux hémisphères cérébraux pour avoir accès à toutes ses capacités intellectuelles, émotionnelles et mentales même dans une situation stressante.

 

A qui s’adresse l’édu-kinésiologie ?

Une séance d’édu-kinésiologie, comme la kinésiologie traditionnelle et ses techniques manuelles, peut convenir à tous, quel que soit notre âge et indépendamment du moment de la journée.

L’édu-kinésiologie pour les enfants

Les enfants sont très influencés par l’aspect émotionnel dans leurs activités courantes. Les moments d’apprentissage sont donc aussi extrêmement liés à la gestion des émotions, qu’elles soient positives ou négatives.

Durant ce type de séances individuelles, le kinésiologue se met avant tout dans la peau d’un pédagogue pour stimuler au maximum les capacités d’apprentissage et d’équilibre des jeunes enfants.

Les mouvements de Brain Gym peuvent être proposés à partir de 5 ans. On remarque en effet que très tôt dans l’enfance, le corps est un vecteur crucial dans l’apprentissage. Ainsi, ajouter une part d’activité physique dans un processus d’instruction permet de simplifier les acquis intellectuels.

On remarque d’ailleurs que le planning scolaire des enfants prend en compte ces postulats. En effet, une récréation en extérieure est programmée toutes les 1h30 – 2h afin de maximiser leurs capacités de concentration. Bouger et se défouler permet aux plus jeunes de recharger leurs batteries avant de débuter une nouvelle session de travail.

Parmi la vingtaine d’exercices d’édu-kinésiologie, on retrouve des activités inspirées des pratiques de soins non conventionnelles (médecine chinoise traditionnelle, réflexologie, sophrologie …), ergothérapie, psychomotricité, yoga … Cette approche éducative par le mouvement est un excellent moyen de prendre en charge les difficultés scolaires d’un enfant, pour le mener vers l’épanouissement à l’école et dans ses activités quotidiennes.

L’édu-kinésiologie pour les adolescents et adultes

D’après les acquis scientifiques, on ne peut que souligner que le mouvement est la clé de l’apprentissage et ce, à tous les âges.

Au cours des études ou de la vie professionnelle, l’édu-kinésiologie peut être d’une aide précieuse. Pratiqués par un professionnel de la kinésiologie, les exercices ce Brain Gym visent à apprendre à:

  • gérer l’inconfort émotionnel
  • apaiser le stress
  • gagner en confiance
  • augmenter ses capacités de concentration
  • améliorer son endurance dans les travaux intellectuels
  • appréhender le quotidien avec sérénité et calme

Être en capacité de mieux contrôler ses émotions fait partie des indispensables. Cela permet entre autre de combattre ses peurs et ses angoisses afin d’atteindre son plein potentiel dans son cursus ou sa pratique professionnelle. L’édu-kinésiologie est d’ailleurs un outil de développement personnel et d’optimisation des capacités intellectuelles de plus en plus plébiscité par les Français.

L’édu-kinésiologie pour les personnes âgées

Une fois en retraite, il est courant que les personnes aient moins d’activité physique qu’auparavant. La sédentarité peut ainsi faire naître des maux de nature diverse. C’est pourquoi, on recommande aux personnes âgées de pratiquer au moins 30 minutes de sport par jour. Il faut bien sûr trouver des efforts physiques adaptés à l’état de santé.

L’édu-kinésiologie peut ainsi être une solution appropriée. Le praticien ou la praticienne proposera des exercices de Brain Gym permettant de conserver la forme physique et de sécuriser la posture, tout en mobilisant les capacités cognitives des seniors. Chaque séance de Brain Gym est l’occasion de travailler sur la coordination et la synchronisation des hémisphères. Ce genre d’entrainement est d’une grande aide pour limiter la dégradation des capacités cérébrales liées au vieillissement.

 

L’édu-kinésiologie ou Brain Gym est une technique reconnue par la Fédération Française de Kinésiologie et le SNK. En dehors des kinésiologues, c’est une approche qui intéresse de plus en plus les professionnels de l’éducation. Enseignants, orthophonistes, praticiens para-médicaux, psychologues, entraineurs, ou même parents … Les écoles de kinésiologie ouvrent leurs formations à tous. N’hésitez pas à vous renseigner.

 

Nota Bene : le kinésiologue n’établit ni diagnostic, ni traitement, ni pronostic, ni prescription médicale, ni régime alimentaire, ne fait aucune prescription médicale et ne demande jamais d’interrompre un traitement médical.

 

Vous avez aimé ? Partagez l’article

Plus d’actualités

Formation en kinésiologie à distance : une fausse bonne idée
Thérapie cognitivo comportementale : de quoi s’agit-il ?
Neurofeedback dynamique : principes et bienfaits

Vous souhaitez que nous parlions
d’un sujet ?

Rappelez moi
+
Rappelez moi!