Skip to content

Les thérapies qui peuvent aider à surmonter un traumatisme

18 / 01 / 2023
Sad woman sitting on couch alone at home

Un traumatisme quel qu’il soit, peut entraîner des séquelles et rendre le quotidien difficile à vivre. Il existe heureusement des solutions et thérapies qui peuvent aider à surmonter un traumatisme et  ses retentissements. Nous évoquerons avec vous les conséquences d’un trauma sur la santé et vous proposerons 4 voies thérapeutiques pour accepter le passé, vivre le présent et se projeter dans l’avenir.

Qu’est-ce qu’un traumatisme et quelles sont ses conséquences sur la santé ?

Comment définir un traumatisme ?

En se basant sur l’étymologie grecque, on découvre que le mot traumatisme (ou trauma) signifie blessure. On pense alors automatiquement à l’aspect physique et corporel et à la nécessité de soins médicaux. Toutefois, un traumatisme peut aussi intervenir sur le plan psychologique.

On parle de traumatisme psychique pour évoquer une réaction émotionnelle persistante qui se manifeste suite à un événement particulièrement douloureux et éprouvant.

L’événement éprouvant en lui-même n’est pas simple à définir, car la façon d’expérimenter un choc varie d’une personne à l’autre en fonction de sa personnalité, son vécu et sa sensibilité. On peut tout de même répertorier certains événements traumatisants qui causent dans la plupart des cas des troubles émotionnels plus ou moins sévères :

  • Violence
  • Accidents graves
  • Guerres et attentats
  • Catastrophes naturelles
  • Pertes inattendues et soudaines (deuil …)
  • Maltraitance
  • Négligence
  • Perturbation de l’attachement (abandon, séparation …).

Les conséquences d’un événement traumatique sur la santé mentale

Lorsqu’on est victime d’un traumatisme, il est primordial de ne pas rester seul. Demander de l’aide à un proche ou bien à un professionnel de santé est la 1ère étape vers l’acceptation, puis la guérison. Sans accompagnement ou prise en charge, le traumatisme émotionnel s’installe profondément dans le corps et l’esprit. Les répercussions psychiques et physiques sont alors nombreuses.

Développer un stress chronique

Même plusieurs mois ou années après le « choc », il n’est pas rare que la victime doive faire face à des souvenirs perturbants. Comme si elle revivait la scène traumatique encore et encore. Souvent ces réapparitions font écho à des situations de la vie courante (ambiance, son, odeur …) et qui réveillent le traumatisme. Les personnes vivent alors en constant stress faute d’arriver à dépasser le choc psychologique. Comme un cercle vicieux, ressentir un stress constant peut nuire gravement à la santé et au bien-être.

Être plus à risque face aux addictions

D’après certaines statistiques, environ 60% des personnes souffrant d’une addiction font face au syndrome de stress post-traumatique. En effet, les conduites addictives sont des réponses fréquentes des personnes après un fort choc émotionnel. Alcool, substances illicites, jeux d’argent … telles sont les alternatives qui permettent d’oublier momentanément des choses trop lourdes à supporter moralement.

Tomber dans la dépression

Le contrecoup d’une expérience traumatisante se caractérise fréquemment par un état dépressif. La personne se sent submergée par des pensées négatives et des émotions malveillantes. Les différents symptômes de la dépression apparaissent : Fatigue intense, culpabilité, tristesse, isolement, troubles du sommeil et/ou de l’alimentation, mélancolie, idées noires …

Les 4 solutions et thérapies pour guérir d’un traumatisme

On peut suggérer différentes thérapies cognitives et comportementales (TCC) ou approches alternatives pour surmonter les traumatismes. C’est à la personne qui souffre d’un traumatisme de choisir la voie la plus adaptée à sa situation et à ses besoins. Ces différentes options peuvent tout à fait être complémentaires.

Suivre une psychothérapie

La psychothérapie avec un psychologue diplômé est considéré comme le traitement le plus courant pour faire face à une blessure psychologique.

Grâce à l’écoute et des conseils de spécialiste, le psychologue permet à son patient d’exposer son souvenir traumatique dans une atmosphère sécurisante et bienveillante. Petit à petit, la personne traumatisée développe sa compréhension de l’événement et de ses retentissements dans sa vie privée et/ou professionnelle.

Souvent, une grande part du traumatisme se cache dans notre inconscient. C’est pourquoi un accompagnement thérapeutique peut être indispensable pour maîtriser en douceur la dissipation de l’amnésie traumatique. Cette phase peut faire ressurgir des émotions désagréables, de même que des troubles sur les plans corporels, biologiques, cognitifs … A chaque situation, le thérapeute mettra en place une approche spécifique et personnalisée.

Se faire accompagner grâce à l’EMDR

L’EMDR pour Eye Movement Desensitization and Reprocessing (ou en français, Désensibilisation et Retraitement par les mouvements oculaires) est une thérapie relativement récente. Ce procédé a été découvert par pur hasard en 1987 par la psychologue américaine Francine Shapiro.

En effet, grâce à des stimulations visuelles bilatérales, il est possible de débloquer certaines expériences traumatiques stockées dans le système nerveux ainsi que toutes les émotions négatives liées à l’évènement en question. L’EMDR peut également utiliser des stimulations sonores ou tactiles pour parvenir à éliminer les troubles de stress post-traumatique (TSPT).

Le processus psychique mis en exergue lors de cette thérapie permet de stimuler naturellement le cerveau et ses capacités « d’auto-guérison ». Grâce à ce travail, les anciens traumatismes peuvent être digérés et les souvenirs plus positifs peuvent retrouver une place de choix pour aider la personne à se reconstruire.

La thérapie EMDR est différente de l’hypnose. Elle s’appuie sur des constats scientifiques validés par la médecine.

Rencontrer un kinésiologue pour se libérer du stress et des émotions négatives

La kinésiologie n’est pas considérée comme une profession de santé, mais plutôt comme un ensemble de soins associés aux médecines douces ou dites médecines alternatives. La kinésiologie a une approche holistique de la santé et du bien-être et s’appuie en grande partie sur les fondamentaux de la médecine traditionnelle chinoise.

L’un des principes clés de la kinésiologie est le test musculaire. Il permet au praticien ou à la praticien de détecter des variations dans le tonus musculaire. D’après le Dr George Goodheart, une faible réponse des muscles face à un stimulus (bio feed-back) traduit un manque de contrôle mental.

Ce trouble pourtant inconscient proviendrait des blocages émotionnels et énergétiques dans diverses zones du corps. En effet, l’être vivant conserverait ses différents traumas au niveau psychique, mais aussi au sein de son enveloppe physique. En kinésiologie, on parle d’ailleurs de mémoire du corps ou mémoire émotionnelle du corps. Ainsi, le kinésiologue pourrait déceler des blocages et traumatismes remontant jusqu’à l’enfance.

Une fois le test musculaire finalisé, le kinésiologue dispose d’un large panel de techniques pour tenter de rééquilibrer les désordres émotionnels et énergétiques. Parmi les techniques de kinésiologie les plus connues on peut citer le Touch for Health, le Three in One Concepts ou encore le Brain Gym.

La kinésiologie peut donc être une solution complémentaire pour aider une personne atteinte de troubles traumatiques à aller mieux et à reprendre le cours de sa vie. En travaillant à la fois sur la sphère émotionnelle et la gestion du stress, le professionnel de kinésiologie permet à son consultant de retrouver plus de sérénité et un vrai mieux-être.

 

Prendre soin de soi au quotidien

De manière générale, pour guérir d’un traumatisme et se reconstruire il faut d’abord s’accorder du temps et prendre soin de soi. Vous devez devenir votre propre priorité pour améliorer votre état de santé global après un épisode traumatisant.

Les conseils peuvent sembler basiques, mais pour reprendre le contrôle de sa vie et ne pas basculer dans un cycle obscur, voici les bonnes habitudes à maintenir :

  • Une alimentation équilibrée
  • Un sommeil suffisant
  • Des relations sociales régulières (au moins avec votre entourage proche)

Il peut aussi être bénéfique de se réfugier dans certains loisirs qui permettent de libérer son esprit, notamment l’art-thérapie, le sport …

Prenez du temps pour vous et restez à l’écoute de vos besoins.

Nota Bene : le kinésiologue n’établit ni diagnostic, ni traitement, ni pronostic, ni prescription médicale, ni régime alimentaire, ne fait aucune prescription médicale et ne demande jamais d’interrompre un traitement médical.

Vous avez aimé ? Partagez l’article

Plus d’actualités

Quels sont les grands principes de la kinésiologie ?
Est-ce que la kinésiologie est remboursée ?
Pourquoi aller voir un kinésiologue ?

Vous souhaitez que nous parlions
d’un sujet ?

Rappelez moi
+
Rappelez moi!