Skip to content

Est-ce que la kinésiologie est efficace ?

12 / 12 / 2023
pouce vers le haut

Si la kinésiologie gagne en notoriété petit à petit, elle est encore relativement méconnue du grand public en France. Beaucoup de Français à la recherche d’approches naturelles pour prendre soin d’eux s’intéressent aux thérapies alternatives et médecines douces. En découvrant la kinésiologie, de nombreuses questions leur viennent à l’esprit : efficacité, remboursement, choix du praticien … Dans cet article nous essayerons de répondre à une question courante et plutôt sensible : est-ce que la kinésiologie est efficace ?

 

Qu’est-ce que la kinésiologie ?

La kinésiologie a été mise au point dans les années 1960 par George Goodheart, un chiropracteur américain. Largement inspiré des méthodes de soin traditionnelles d’orient et d’Asie, notamment de la médecine traditionnelle chinoise, ce professionnel de santé a su mettre en lumière les liens étroits entre le corps, les muscles, les émotions et le psychique. 

Dès lors qu’un déséquilibre apparaît sur l’un de ces plans, c’est la personne dans sa globalité qui ressent un déséquilibre, car l’énergie ne parvient plus à circuler harmonieusement. On parle d’ailleurs de la kinésiologie comme d’une approche holistique. C’est-à-dire qu’elle considère la personne dans sa globalité.

Le kinésiologue utilise le test musculaire en début de séance pour déceler les éventuels blocages. Puis, il propose différentes techniques de rééquilibration (Touch for Health, Brain Gym, Three in One Concept …) pour libérer les émotions et rétablir une bonne circulation énergétique.

 

Si vous souhaitez découvrir la kinésiologie, vous pouvez essayer nos formations pour débutants !

 

Est-ce que la kinésiologie est efficace pour la science ?

L’avis de l’Inserm

La kinésiologie est arrivée plutôt discrètement en France au début des années 80. Il a fallu plusieurs décennies avant que cette pratique ne se développe réellement. Toutefois, l’intérêt pour cette nouvelle médecine douce s’est renforcé il y a une petite dizaine d’années. C’est d’ailleurs face au développement de la kinésiologie comme soin alternatif que l’Inserm a décidé d’étudier le sujet de plus près.

Ainsi, en 2017, l’Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) a été chargé de réaliser une enquête sur la kinésiologie pour le compte du ministère de la Santé. 

Un rapport détaillé a été rendu : « Evaluation de la kinésiologie appliquée et des kinésiologies énergétiques : fiabilité et validité du test musculaire manuel, efficacité et sécurité des pratiques ».

Il en ressort un manque de preuves scientifiques quant à la validité et à l’efficacité de cette pratique d’après les chercheurs de l’Inserm.

Les doléances contre la kinésiologie

Trois reproches principaux sont évoqués vis-à-vis de la kinésiologie et de la pratique des kinésiologues sur le territoire français :

Reproductibilité du test musculaire

D’abord, le test musculaire manuel, point d’orgue de la kinésiologie, ne présenterait pas un cadre assez strict pour proposer une reproductibilité suffisante, selon les critères scientifiques. Cela nuirait donc fortement à sa validité diagnostique. Un grand travail de standardisation des procédures pour assurer une évaluation précise et cohérente des tensions musculaires et points de blocages reste un argument des détracteurs de la kinésiologie. 

Aussi appelée « science du mouvement », la kinésiologie n’apporte pas assez d’éléments scientifiques pour convaincre les spécialistes de la médecine et du corps humain.

Hétérogénéité des pratiques

Les champs d’application de la kinésiologie sont larges, tout comme les méthodes proposées par le praticien au cours d’une séance. Pour parvenir à une rééquilibration énergétique, le kinésiologue utilise un savoir-faire étendu et puise dans des techniques issues de la médecine traditionnelle chinoise, des techniques manuelles et des techniques de relaxation et de gestion du stress. Cette grande diversité est à l’origine d’une certaine confusion chez les professionnels de santé qui opteraient pour une normalisation des pratiques.

Risque de dérives sectaires 

Enfin, comme ça a pu être le cas pour d’autres médecines douces (naturopathie, mésothérapie, jeûne thérapeutique, biorésonance …), la kinésiologie a pu souffrir de l’exercice non déontologique de certains praticiens et praticiennes spécialisés en kinésiologie. En effet, certains professionnels peu scrupuleux ont profité de la relation d’aide et de leur statut pour mettre sous emprise des personnes fragilisées par leur situation de mal-être. 

Aujourd’hui encore, les kinésiologues sont surveillés de près pour éviter toute dérive sectaire dans cette discipline alternative.

 

Est-ce que la kinésiologie est efficace pour vous ?

Le sujet de l’efficacité de la kinésiologie fait débat depuis longtemps. Le meilleur moyen de vous faire votre propre opinion sur cette méthode non conventionnelle est de tester par vous-même en prenant rendez-vous avec un kinésiologue pour une séance près de chez vous. Voici quelques conseils pour maximiser l’efficacité de cette thérapie psychocorporelle :

Être ouvert aux pratiques de médecine douce

La kinésiologie s’adresse à celles et ceux qui recherchent des approches alternatives et naturelles en matière de santé et bien-être. Pour profiter de ce que le kinésiologue a à vous offrir, il faut donc avoir l’esprit ouvert et ne pas avoir d’a priori négatifs sur ces méthodes. Elles peuvent apporter un mieux-être et prévenir certains problèmes de santé de la vie courante. La kinésiologie peut donc être pratiquée en complément des traitements conventionnels pour une efficacité renforcée de ces 2 types de soin.

Être en confiance avec le praticien

Se sentir à l’aise avec le kinésiologue est également un point essentiel pour profiter au maximum des bienfaits d’une séance de kinésiologie. Ne pas pouvoir bien communiquer ou avoir pleine confiance dans le professionnel peut compromettre l’efficacité des techniques d’équilibration mises en œuvre. 

Si vous n’avez pas apprécié la séance de kinésiologie, ne vous fermez pas les portes de cette pratique. Renouvelez plutôt l’expérience auprès d’un autre professionnel. La connexion entre le kinésiologue et le client est primordiale pour favoriser la sécurité émotionnelle, les échanges à cœur ouvert et la compréhension des besoins individuels.

Se fixer un objectif atteignable en séance

La kinésiologie est plus efficace lorsqu’un objectif clair est posé en début de séance. Les échanges entre le praticien et la personne permettent d’établir ses besoins en détail et de définir un objectif atteignable et non hors de portée. L’objectif peut être atteint dès la première séance ou nécessiter 1 ou 2 séances supplémentaires. Cependant, la kinésiologie est considérée comme une thérapie brève, les bénéfices de la kinésiologie doivent donc se ressentir à court terme.

Connaître les limites de la kinésiologie

Comprendre que la kinésiologie a ses limites est essentiel pour ne pas mettre en doute son efficacité. Il s’agit en effet d’un soin complémentaire qui ne prétend pas remplacer les suivis médicaux traditionnels, notamment en cas de problème de santé sérieux.

 

Si les kinésiologues peuvent accompagner des malades chroniques, des personnes atteintes de symptômes divers ou souffrant de difficultés psychiques et sociales, ils ne promettent jamais la guérison. Leur savoir-faire permet toutefois de soulager, d’évacuer le stress, de mieux comprendre ses émotions et donc d’avoir un sentiment de paix, d’harmonie entre le corps et l’esprit.

 

La kinésiologie peut aussi être efficace lorsqu’elle est réalisée périodiquement en soin de prévention pour la santé physique, l’équilibre mental et émotionnel. Les techniques de kinésiologie apportent des outils aux personnes pour se libérer de leurs blocages et prendre confiance en eux à chaque niveau de leur vie.

Vous avez aimé ? Partagez l’article

Plus d’actualités

Quels sont les grands principes de la kinésiologie ?
Est-ce que la kinésiologie est remboursée ?
Pourquoi aller voir un kinésiologue ?

Vous souhaitez que nous parlions
d’un sujet ?

Rappelez moi
+
Rappelez moi!