Skip to content

Trouble du sommeil chez l'enfant : quelles sont les causes et les solutions pour y remédier

5 / 09 / 2022
Mother and baby

« Mon enfant dort mal, comment l’aider ? » C’est une question qui revient beaucoup chez les parents. Durant leurs premières années, il peut en effet être difficile pour les enfants de faire une nuit complète. Mais alors comment expliquer et résoudre le trouble du sommeil chez l’enfant ? On vous donne nos réponses.

 

Les troubles du sommeil chez l’enfant

Bien qu’il s’agisse d’un besoin naturel, pour les plus petits trouver le sommeil peut être difficile. Pire, durant la nuit ils peuvent souffrir d’insomnie. En tant que parents ce sont des situations plus ou moins difficiles à gérer. Les troubles du sommeil peuvent se caractériser par des difficultés quant à l’endormissement, la durée et la qualité du sommeil.

 

Les différents types de troubles du sommeil pédiatriques

 

Réveils nocturnes

Les bébés, bambins et jeunes enfants peuvent se mettre à se réveiller 2 à 3 fois au cours de la nuit alors qu’ils parvenaient à s’endormir et « faire leurs nuits » sans problème jusque-là. Les réveils nocturnes ont lieu à chaque changement de cycle de sommeil. Normalement, l’enfant parvient à se rendormir rapidement seul, mais ce n’est pas toujours le cas. Il peut en effet réclamer un peu d’attention et avoir besoin d’être rassuré.

 

Cauchemars

Le cauchemar est considéré comme le trouble du sommeil le plus courant chez les enfants. Ces mauvais rêves surviennent lors du sommeil paradoxal. Lorsque ça lui arrive, l’enfant se réveille complètement et peut expliquer la majeure partie de son cauchemar à ses parents. La tranche d’âge 3 à 6 ans est la période durant laquelle le sommeil des enfants est le plus perturbé par des cauchemars.

 

Terreurs nocturnes

C’est en première partie de nuit qu’ont lieu les terreurs nocturnes lorsque l’enfant entre en sommeil profond. Il se réveille partiellement et est alors extrêmement effrayé. Il présente par exemple un rythme cardiaque élevé, respire vite et est pris de sueurs. Des cris de panique peuvent interpeler les parents, malgré tout l’enfant semble inconsolable et finit par se rendormir par lui-même. Il ne garde aucun souvenir de cet événement nocturne lors de son réveil au petit matin.

Les épisodes de terreurs nocturnes touchent près de 40% des enfants de moins de 6 ans.

 

Somnambulisme

Ce type de parasomnie survient en phase de sommeil profond. Le somnambulisme est relativement courant chez les enfants de 4 à 12 ans. On considère que ce problème touche 15% de cette tranche d’âge.

L’enfant agit en étant partiellement réveillé mais n’a aucune conscience de ses actes. Il peut descendre de son lit, se balader dans la maison, ouvrir des portes et des placards. Cela peut paraître impressionnant car il peut avoir les yeux ouvert mais ne semble pas véritablement voir.

 

Enurésie

Si vous ne connaissez pas le nom scientifique « énurésie », le « pipi au lit » vous parlera davantage. Ce problème est spécifique aux enfants qui ont des accidents et mouillent leur lit plusieurs fois par semaine après l’âge de 5 ans.

 

Les causes à l’origine des parasomnies chez l’enfant

L’apparition de trouble du sommeil chez l’enfant peut s’expliquer par différent facteurs :

  • La fièvre causée par un virus ou une maladie
  • La fatigue accumulée par des horaires de sommeil trop irréguliers
  • Un environnement trop bruyant
  • Une activité sportive ou physique intense
  • Un stress et anxiété
  • Une modification des habitudes de vie
  • Surexposition aux écrans et leur lumière bleue

 

Les conséquences du manque de sommeil pour l’enfant

Ne pas avoir une bonne qualité de sommeil perturbe grandement la vie des enfants et peut avoir des répercussions telles que :

  • Une somnolence pendant la journée
  • Des problèmes d’apprentissage à l’école (difficulté à se concentrer et à rester attentif, baisse des capacités motrices et verbales)
  • Troubles du comportement et du caractère (irritabilité, hyperactivité …)
  • Un risque de surpoids

 

Quelles solutions naturelles face au trouble du sommeil chez l’enfant ?

Pour que les problèmes d’insomnie et de parasomnie de votre enfant n’ait pas de conséquence à moyen long terme, il y a plusieurs pistes à explorer. Vous trouverez ici plusieurs solutions naturelles pour solutionner le trouble du sommeil de l’enfant.

 

Le laisser faire

Pour les problèmes survenant la nuit comme les cauchemars ou les terreurs nocturnes, il n’y a pas vraiment de solution miracle. Il est même déconseillé d’intervenir durant la crise et de réveiller l’enfant pour le réconforter. Le mieux est donc de laisser l’enfant se rendormir en autonomie.

Toutefois, si les troubles du sommeil persistent, il pourra être nécessaire de trouver un plan d’action efficace.

 

Mettre en place un rituel du coucher

Afin de favoriser un sommeil réparateur et tranquille, instaurer dès le plus jeune âge des petites habitudes avant d’aller se coucher est essentiel.

Dès tout petit, cela aide l’enfant à bien distinguer le jour et la nuit, puis à adopter un rythme de sommeil régulier. Chaque soir après le repas, il faut mettre en place un rituel et s’y tenir pour créer une routine rassurante et apaisante pour l’enfant. Se brosser les dents, lire une histoire, se souhaiter bonne-nuit, faire un câlin à doudou …

 

Les bienfaits de la kinésiologie sur le trouble du sommeil

La kinésiologie est une pratique regroupant les savoirs et savoir-faire de la médecine chinoise et des neurosciences.

D’après les principes de la kinésiologie, notre corps stocke en lui les traumatismes et stress subit tout au long de sa vie. En s’accumulant dans l’organisme, ce trop-plein finit par créer des blocages de toutes sortes et se traduit par des troubles aussi divers que variés selon les individus : problèmes psycho-émotionnels, problèmes physiques, problèmes liés à l’apprentissage.

Quoique le métier ne soit pas reconnu par l’Etat en France, le kinésiologue est donc un professionnel qui peut accompagner les parents sur les cas de trouble du sommeil chez l’enfant.

D’abord, il tentera de déterminer la cause sous-jacente provoquant les difficultés à dormir. La rééquilibration passe par un test du tonus musculaire, puis des équilibrations psycho-émotionnelles (mouvement oculaires, visualisations, etc.) ou exercices physiques (mouvements de braingym). Grâce à cette méthode alternative basée sur le mouvement il est possible de dépasser des blocages émotionnels, physiques et relationnels. Il restaure ainsi une harmonie et permet un mieux-être durable chez l’enfant.

Le trouble du sommeil chez l’enfant ne peut pas être géré comme pour l’adulte à base de somnifères ou autres substances décontractantes. Il vaut en effet mieux s’intéresser à des techniques naturelles. La kinésiologie est une pratique de soin non conventionnelle qui se développe de plus en plus. Elle permet de soulager petits et grands pour leur permettre de mieux dormir et bien plus encore !

 

Nota Bene : le kinésiologue n’établit ni diagnostic, ni traitement, ni pronostic, ni prescription médicale, ni régime alimentaire, ne fait aucune prescription médicale et ne demande jamais d’interrompre un traitement médical.

Vous avez aimé ? Partagez l’article

Plus d’actualités

Prix d'une formation en kinésiologie
Comment fonctionne l’acupressure, technique utilisée en Kinésiologie ?
Psychopraticien : pratiques et bienfaits de ce professionnel de la santé mentale

Vous souhaitez que nous parlions
d’un sujet ?

Rappelez moi
+
Rappelez moi!